Alfred Hitchcock – affiches

Nous proposons donc un regard sur les affiches françaises des films réalisés par Alfred Hitchcock entre 1946 et 1966, des Enchaînés au Rideau déchiré, comme autant de témoignages de sa progressive élection au rang d’auteur majeur de l’histoire du cinéma. Si en effet les affiches des années 40 réservent la place d’honneur aux vedettes (Cary Grant et Ingrid Bergman dans Les Enchaînés ;

Gregory Peck, Louis Jourdan et Alida Valli dans Le Procès Paradine, etc.), dans un registre traditionnel pour l’époque,
il n’en est plus de même dès la fin de la décennie. La mention du réalisateur devient alors plus explicite, la police de caractère plus importante, depuis La Corde (affiche de Boris Grinsson, 1948)
à Fenêtre sur cour (affiche de Roger Soubie, 1954) où apparaît pour la première fois en médaillon le visage de l’auteur.

Dès lors, à l’exception notable des deux rares affiches de Sueurs froides (Grinsson, 1958)
et de La Mort aux trousses (Soubie, 1959),
la silhouette ronde du grand « Hitch » – rendue familière par ses apparitions éphémères dans ses films comme par la fameuse série télévisée Alfred Hitchcock présente – en accompagne systématiquement la promotion (Les Oiseaux

Le Rideau déchiré, dans une superbe affiche peinte d’Azaïs).

© Texte de Christophe Gauthier

« Portrait d’Alfred Hitchcock en auteur » – exposition à la Cinémathèque de Toulouse jusqu’au 4 août.

Publicités

Un commentaire sur “Alfred Hitchcock – affiches

  1. Anonyme dit :

    SUPERBE!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s