Marie Desplechin – Jamais contente

« 10 décembre, plus tard

Mamie m’a appelée. Elle avait sa voix angélique. Elle aime l’idée de m’offrir de l’argent. Elle propose de couper la somme en deux et de filer une moitié au Comité d’action contre la faim. Je n’ai pas osé dire non. J’ai même dit: « Oui, bonne idée. » J’ai envie de pleurer.

12 décembre

Mon père a acheté un sapin de Noël. Il est petit, il est maigre et il perd ses poils sur le tapis. Dans dix jours, il n’a plus une épine, c’est tout vu. Surtout si Sophie continue de le couvrir de vieilles guirlandes d’Halloween et autres déchets récupérés dans sa chambre. Tout ça pour finir dans quinze jours sur le trottoir dans les ordures. Franchement, les sapins, ça me déprime. Si c’est pour perdre ses poils, se rabougrir et finir dans l’indifférence générale, on pourrait aussi bien s’offrir un chat. »

© Marie Desplechin, Le journal d’Aurore – Jamais contente, éditions École des Loisirs

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s